Ce site web ne supporte plus Internet Explorer 11. Veuillez utiliser un navigateur plus récent tel que Firefox, Chrome pour un meilleur affichage et une meilleure utilisation.

Étude de cas n° 17 : Belgique : Culture intercalaire de légumineuses à grains avec des céréales

Groupe 4: Diversification par les cultures intercalaires, avec un accent particulier sur les légumineuses à grains

L'objectif est de diminuer l'importation de légumineuses en augmentant sa production en Belgique. D'autres raisons sont d'améliorer la diversification et de réduire l'utilisation d'engrais chimiques azotés. On est également conscient des avantages d'une meilleure teneur en protéines du blé dans les cultures intercalaires avec les pois, ce qui est un élément de la décision de travailler avec des cultures intercalaires.On sait beaucoup de choses au niveau agronomique, par exemple que la culture intercalaire avec les pois d'hiver et le blé d'hiver fonctionne bien. L'accent est désormais mis sur la création d'une valeur ajoutée dans la chaîne de valeur pour cette méthode durable de production de légumineuses et de céréales.

Quels sont les principaux problèmes qui sous-tendent l'émergence de l'étude de cas ? L'objectif est de diminuer l'importation de légumineuses en augmentant leur production en Belgique. D'autres raisons sont d'améliorer la diversification et de réduire l'utilisation d'engrais chimiques azotés. On est également conscient des avantages d'une meilleure teneur en protéines du blé lors de la culture intercalaire avec les pois, ce qui est un élément de la décision de travailler avec la culture intercalaire. On en sait beaucoup au niveau agronomique ; par exemple, la culture intercalaire avec les pois d'hiver et le blé d'hiver fonctionne bien. Il reste quelques défis à relever, comme la détermination de la position de la culture intercalaire dans les rotations agronomiques ou la lutte contre les mauvaises herbes. Il convient également de se concentrer sur la création d'une valeur ajoutée dans la chaîne de valeur pour cette méthode durable de production de légumineuses et de céréales et sur l'augmentation de la production.

Comment le problème est-il abordé et quels sont les acteurs impliqués ? Dans cette étude de cas, l'intention est de se concentrer sur l'augmentation de la production par l'acceptation et la promotion auprès des agriculteurs ainsi que sur la création d'une valeur ajoutée dans la chaîne de valeur. Nous avons identifié la "volonté du consommateur de payer" pour les services écosystémiques comme étant le principal moyen de créer cette valeur ajoutée. Walagri travaille avec différents groupes d'agriculteurs, des entreprises alimentaires et un détaillant pour atteindre ces objectifs. Walagri a également travaillé avec l'Agro-Bio Tech de Gembloux, Université de Liège, dans le cadre d'expérimentations sur le terrain depuis 2012 et a effectué des tests sur le terrain pour les agriculteurs depuis 2016 avec la culture intercalaire de pois d'hiver et de blé d'hiver.

Solution a étudié la diffusion, la démonstration économique et les contrats à trois parties (Work package 5). Calcul des indicateurs qui démontrent le niveau supérieur de durabilité (Work package 4).

Résultat attendu Les deux principaux objectifs de cette étude de cas sont d'augmenter la production de légumineuses en Belgique et d'accroître la valeur ajoutée des produits agricoles dans des systèmes à faible niveau d'intrants.

Pertinence par rapport aux objectifs de DiverIMPACTS ? Un objectif important est de faire partie du réseau afin de développer des interactions et d'entrer en contact étroit avec d'autres études de cas ayant un objectif similaire afin d'acquérir des connaissances et d'évaluer d'autres possibilités de cultures intercalaires.

Contactez

  • Olivier Roiseux, Wal.Agri, responsable de l'étude de cas
  • Daniel Jamar, CRA-W, responsable de l'étude de cas